• Mais, qu'est ce qui m'arrive ? découverte de ma médiumnité



    SmallPurpleFlowerLg.jpg


    Un enfant c'est comme une petite fleur.
    Il ne demande qu'à s'épanouir dans ce monde de grands qui ne laissent passer que de rares indices sur sa probable vie future.

    Depuis quand es tu médium ?
    Comment cela est arrivé ?
    Tu as appris ?

    Hé bien non, je n'ai pas "appris" !

    Cela m'est arrivé d'un coup.

    Je devais avoir tout juste 6 ans.
    Je dormais dans une chambre, avec du vénilia adhésif autour de mon lit, qui je ne sais pourquoi, avait été fixé au mur par des punaises et non collé.
    J'étais en plein sommeil, quand des gens vinrent me voir, me parler, m'interpeller...
    Ils étaient plusieurs et venaient d'univers différents, avaient eu des vies différentes.
    Je compris alors que ce n'étaient pas de vraies personnes, mais juste une image de ce qu'elles étaient vivantes.
    La peur me prit alors, une vraie peur, froide et glaciale.
    C'est alors que voulant mettre une fin à cette expérience, je détachais une par une les punaises et les avalais.
    Un sursaut me fis alors aller voir ma mère, et lui confier que je venais d'avaler les punaises...
    Je ne vous raconte pas la suite, médecin en urgence, radio, hopital, et surveillance afin d'éjecter lesdites punaises...
    Menfin, a t'on idée ?

    Alors, comme cela devait quand même être, cela vint différemment.
    Astral ?
    Je ne sais.
    Toujours est il que je me trouvais "transportée" près des personnes à qui devaient arriver certaines choses...

    Ce mois d'avril, une grande chanteuse et meneuse de revue, devait alors reprendre du service dans un grand théatre parisien.
    3 jours avant, je la vis sur scène, et elle s'écroulat derrière son micro.
    Confondant tout, lorsqu'à la radio, j'entendis que cette chanteuse devait commencer son spectacle quelques jours après, je m'écriais :
    - n'importe quoi, elle est morte !
    Ce à quoi ma mère me répondit de ne pas dire n'importe quoi, qu'elle était bel et bien vivante.
    Je lui décris alors le théatre, le micro, et la façon avec laquelle la chanteuse s'était écroulée.
    Ce qui s'est passé 3 jours plus tard.
    Ma mère me demanda alors de me taire, de ne plus rien dire, de tout garder pour moi.

    Peur, effroi, manque de connaissance, voir d'acceptation ?

    Il est vrai que dans nos sociétés, il est très difficile de dire que l'on est médium, que l'on "voit" des choses.
    Le monde cartésien a encore de très beaux jours devant lui.
    Maintenant, je n'hésite plus, je dis que je suis "voyante", car je préfère ce terme, et alors, on accepte ou pas.

    J'ai appris beaucoup plus tard, que l'une de mes ancêtres, Marie, a été en 1615, brûlée pour sorcellerie.
    Une grande partie de ma famille était au courant déjà.
    Quels faits lui furent alors reprochés ?
    Elle avait soigné les chevaux de son voisin, en leur apposant les mains, et en leur parlant.
    C'est dans le livre de "Robert Muchembled, La sorcière au village" aux éditions folio histoire.

    J'ai eu l'occasion depuis, de "rencontrer" Marie. Et j'ai "vu" son "procès".
    Oui, un médium peut aller loin dans les "rencontres".

    Un jour,  un vieux monsieur.
    il me serre la main, et là....

    "je me retrouve au milieu d'un grand espace, il neige, tout autour de moi des cris, des gémissements, des plaintes.
    Il neige, les gens sont à terre, blessés, dans l'agonie pour certains. Je vois un homme, blessé à la jambe gauche, se relever, et marcher. S'en aller au loin..."

    Je fixe le monsieur, et bien que nous soyons en été, je frissonne de froid.
    Je regarde ses papiers, il semble être né en Iran.

    Et là, de but en blanc, je lui pose la question qui me taraude tant, celle qui m'a tant touchée, fait si mal. Oui je souffre encore de cette atroce vision, et qui plus est le mot 'pogrom" me revient sans arrêt en tête :
    - Excusez moi si cela vous gène, dites le moi. En vous serrant la main, je suis médium, m'est venue une image horrible, de guerre, mais dans un pays froid, sous la neige, et cela me dit 'pogrom", cela vous dit il quelque chose ?
    - Ho, comment avez vous vu cela ?
    - Comme je vous le dit, je suis médium, et j'ai des flashs.
    - Mon père au début de ce siècle a fuit les pogroms en Russie, ma famille a alors migré, via l'arménie et la turquie en Iran. Je crois que mon père me fait un petit bonjour, par votre biais.

    Ouf, il ne me prend pas pour une folle, et même me donne une explication.
    Là je vois une petite femme, assez ronde, les cheveux blancs, toujours affairée à sa cuisine, et le monsieur qui boite, pas très loin d'elle.
    Je le dis alors au monsieur  devant moi, et il me dit :
    - Mon père a boité toute sa vie, nous avons tenu des restaurants, ma mère était en effet une excellente cuisinière. Merci, merci madame, de ce moment passé avec vous, je repars le coeur léger.

    De l'amour, de la vie, des sourires, des regards, de l'attention...
    Voilà pour moi ce que sont les médiums, on réveille certes des souvenirs, mais que laissent passer les défunts, hormis tout cela...
    Un monde bienveillant, c'est ma réponse...

    Bien à vous.




    « Le cartoscope du dimanche 4 septembre 2011Le cartoscope du lundi 5 septembre 2011 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,