• Les arcanes majeures du tarot de Marseille



    I LE BATELEUR

    Le BATELEUR évoque le point de départ de toutes les circonstances, de tous les événements, de toutes les innovations et les créations. Elle est à l'origine de tous les départs sur l'ensemble qui vous intéresse.
    Cette lame se comporte comme une graine. Par principe de multiplication, une seule graine peut, à la longue, créer un champ à elle seule. Elle permet une concentration. Si vous prenez conscience des possibilités de la lame, vous irez dans le sens d'un développement par rapport à la question.
    La lame du BATELEUR image une forme de génie. Si elle ne parle pas de vous, c'est qu'elle parle d'une personne intelligente. Selon si elle est à l'endroit ou à l'envers, cette intelligence pourrait être bien ou mal utilisée. Elle permet d'apprendre, ce qui pourra vous mener vers d'autres buts.
    Vous devriez avec elle, parvenir à la maîtrise que pose votre question. Mais attention ! Vous seul pouvez décider d'un emploi positif à ce propos ! Le défaitisme est donc à proscrire, car il faut ici faire preuve d'imagination pour utiliser pleinement le potentiel en jeu. Il faut apprendre à utiliser votre confiance en vous-même.
    Vous pourrez ainsi acquérir une maîtrise. N'oubliez pas que celle-ci est inutile si vous restez superficiel et utilisez vos capacités égoïstement uniquement pour la gloriole. Cette lame apprend à être lucide sur vos désirs.
    Par rapport à cette question, vous êtes au début. C'est l'impulsion, la fondation, I'origine. Ce qui se manifeste est à son commencement.


    II LA PAPESSE

    La PAPESSE est un moule qui reçoit les tous débuts. Tout ce qui vous arrive est déjà présent dans votre potentiel natal. Avec cette lame, il faut à présent donner à votre question un sens précis, afin d'éviter toute dispersion. Il faut trouver ici quelque chose de complémentaire, afin d'aboutir sur un débouché.
    L'énergie de la lame de la Papesse est passive. Dans ce sens, cette lame exprime le potentiel essentiel de toute chose, qui doit progresser dans le secret souvent absolu.
    La PAPESSE porte en elle des territoires inaccessibles à la personne superficielle. Elle devrait assurer la croissance de l'essentiel de votre question jusqu'à une évolution concrète et finale.
    Il faut attendre que les choses mûrissent pour pouvoir en profiter. Sinon, le secret n'en serait plus un.
    La PAPESSE peut se projeter sur un élément enrichissant ayant un sens. L'évolution est secrète, la richesse est naturelle et mystérieuse, votre question évoque les savoirs préparatifs importants.

    III L'IMPERATRICE

    L'IMPÉRATRICE symbolise l'intelligence. Elle permet à l'esprit de comprendre la réalité concrète, suite aux idées qui ont été longuement réfléchies. C'est l'irruption de l'esprit abstrait. C'est pourquoi l'IMPERATRICE dirige toutes les sciences, ainsi que les savoirs purs. Il faut, bien entendu, tenir en bon état cette intelligence, afin qu'elle puisse servir au bon moment. La pensée est une abstraction hors du corps physique. Elle se veut parfaite, car elle est hors des limites du temps et de la matière. Cet idéal se veut parfait. Mais il est en constante gestation. Toute idée prend du temps pour arriver à sa maturité. Et celle-ci réalisée, prendra du temps avant d'aboutir à une autre idée, dans un cycle en spirale. L'IMPÉRATRICE symbolise également la maîtrise de l'esprit sur le corps. L'avenir se tisse en filigrane avec elle, puisque la réalité de la conscience passe d'abord que par ce fait, avant d'être concrétisé plus tard. Votre question évoque un élément intellectuel. Il pourrait prendre les formes d'entendement abstrait, de sciences, d'écrits, de projets, d'études, ou, plus simplement, du courrier.


    IV L'EMPEREUR

    L'EMPEREUR représente l'énergie qui permet aux désirs ou aux pensées de se matérialiser. Permettant à ce qui est abstrait de trouver un répondant extérieur concret, il donne accès à une réalité tangible. La lame de l'EMPEREUR permet d'avoir la base concrète, basée sur la volonté, qui permet de mûrir les acquis concrets ou abstraits. Cette lame permet de posséder ce qui est nécessaire pour pouvoir s'actualiser. Ce nécessaire pourrait servir de base, tant que l'on ne s'y identifie pas. C'est ici la découverte de la matière. A quoi servent les choses dans le monde concret sans avoir le sens des valeurs ? Vous trouvez ici une réponse à propos de vos bases, ce qui vous permettra une évolution. L'empereur exprime un pouvoir matériel, sur la matière. C'est avec lui que vous pourrez bâtir et trouver une stabilité effective, que ce soit au stade matériel, individuel ou spirituel. Cette lame exprime le principe initiateur au concret, par la volonté ou l'action directe. Le concret, les fondations de chaque réalité sont ainsi établies.


    V LE PAPE

    Le PAPE sert de guide, représentant d'une croyance sur terre. Il permet d'ordonner l'agressivité et permet ainsi d'aboutir à une distinction entre le bien et le mal. Il endigue ainsi les débordements d'autorité et permet d'user sainement des biens. L'évolution se passe ici sur un plan abstrait. C'est le pouvoir des idées. Normalement, l'excellente vue d'ensemble pouvant être prodiguée par cette lame est souvent issue du bon sens. Mais le sectarisme idéologique peut aussi ressortir par cette même lame. Une bonne vue d'ensemble provient de prises de conscience successives. En rectifiant ses erreurs, on parvient à une meilleure maîtrise de soi-même. Cette lame permet de corriger, d'absoudre, de condamner ou d'exiler les erreurs.Cette lame peut évoquer une protection. Symbole des pouvoirs supérieurs abstraits dans l'homme, il évoque aussi les limites qu'il ne faut pas franchir, ordonnant ainsi les instincts de l'homme. De ce fait cette lame peut devenir également frustrante pour les instincts et la libido. Le pouvoir du Pape est psychique. Les secrets peuvent être dévoilés afin d'approfondir les mystères. Le PAPE régit les professions libérales. Elles demandent d'interminables études sur l'être humain, sur la réalité naturelle et ses secrets. Votre question évoque un élément générateur d'ordre " supérieur ". Une correction imperceptible est en cours. La psyché humaine est également présente. Les limites à ne pas dépasser dans la matière, la morale, le devoir, la vocation, peuvent également intervenir.


    VI L'AMOUREUX

    L'AMOUREUX est la lame qui exprime le plus la notion de dualité. Pendant la jeunesse, elle exprime les multiples choix qui nous pousseront ensuite sur le chemin de l'individuation. En amenant l'irruption de la fonction sexuelle, L'AMOUREUX nous pousse à devoir transgresser plusieurs idées reçues. En effet, les limites idéologiques du monde extérieur, face aux événements et face au monde parfait que nous sommes tous censés construire ensemble, semblent idiotes, parce que le corps parle aussi et que les idées sont abstraites et non le corps. Avec cette lame, on se demande où est le bien et le mal. On n'en sait rien. Et s'il y avait plusieurs choix possibles ? Les limites peuvent-elles aider au bonheur ? Autant de questions intérieures qui poussent vers une transition. Celle-ci est adolescente, pour écouter une voix intérieure et dire non lorsqu'il le faut. Le passé et l'avenir se croisent dans l'AMOUREUX, parce que l'indépendance n'est pas encore formée ici, au niveau de ce point de votre question. La dualité est présente, mais n'est-ce pas un des moteurs de l'existence psychique de l'homme ? On assiste ici à la pluralité des possibilités. Deux choix possibles, deux amours, deux orientations professionnelles... L'indécision est obligatoire ici, ne serait-ce que pour dire oui ou non, d'avoir une prise de position. Nous sommes plus infirmes de notre vie non vécue plus que celle qu'on s'est mérité. Quelque chose de jeune ou d'inconnu s'opposfe à quelque chose de vieux, rigide ou sans charme. L'AMOUREUX provoque un désir de transgresser ce que l'on a appris afin d'aller vers sa lumière. A condition de ne pas tomber dans la facilité. Les désirs sont présents, au carrefour de la vie, qu'il faut affronter et écouter sa petite voix, qui peut aussi être traître. L'Anima ou l'Animus sont présents ici. Il faut écouter ses sentiments sans hypocrisie. Cette lame évoque le principe d'équilibre, la dualité, la diversité, l'aspiration, le désir, le libre arbitre, la jeunesse d'esprit.


    VII LE CHARIOT


    VII est un nombre très important, celui donné aux hommes d'avoir la liberté de leurs actes, à partir de moment où Dieu prit son repos, le septième jour de la création, selon la Bible.
    Cette lame permet la liberté de terminer, de faire aboutir ou d'unifier les choses et les événements. Ils deviennent ainsi autonomes et se manifestent par eux-mêmes.
    La dualité est absente dans cette lame. Du moins, elle est parfaitement maîtrisée. L'arcane sait ce qu'il veut.
    La maturité, c'est la responsabilité (donner une réponse à...), la prise en charge de sa propre autonomie, qui peuvent intervenir sainement et concrètement. Par extension, cette lame s'étend sur tout l'environnement. On compte sur sa chance, avec elle.
    A propos du symbolisme des lettres S.M., à l'avant du char, en numérologie, S vaut 1. C'est le nombre symbolisant l'individu et ses potentialités, M vaut 4, qui exprime la matière et le monde concret. Cette lame rend les choses personnelles.
    Le combat permanent de tout individu pour fusionner son esprit individuel et la matière est exprimé dans cette lame.
    Le terme de maîtrise peut tout aussi bien s'exprimer en dirigeant sainement, dynamiquement, avec un esprit de libre échange, que de s'imposer afin d'arriver absolument à ses fins.
    Cette lame agit sur un élément créatif et constructif, sur le progrès, la chance qui tombe du ciel, le triomphe, la domination d'une situation, le succès.


    VIII LA JUSTICE

    L'ordre est le principe fondamental de l'univers. Tout agit dans cet équilibre. Une maladie, par exemple, rétablit l'équilibre de la population des animaux lorsqu'ils deviennent trop nombreux. La lame de la JUSTICE exprime cet ordre. Tout est réutilisé dans la nature, tout est transformé. Au niveau humain, l'ordre La JUSTICE est donc exprimée par l'équilibre, par des lois, des fonctions et de l'organisation, parfois physique. Elle garantit un principe d'action et de réaction. Elle représente, par extension, les lois humaines de la société, le gouvernement, la légalité, ainsi que l'Etat. Si nous regardons nos actes avec honnêteté, nous pouvons alors contrôler les conséquences de nos actions et établir ainsi un équilibre entre les désirs et les possibilités. Les contradictions peuvent être difficiles à vivre avec cette lame. Les professions qui touchent au domaine légal, de près ou loin et celles touchant l'organisation de la société sont soumises à la Justice. Le principe de la loi physique et son activité, la puissance modératrice, les lois et l'administration, font de même. Quelque chose fait penser, puisque cette lame est logique, que vous connaissez déjà la réponse à ce point de votre question.


    IX L'HERMITE

    L'HERMITE symbolise l'âme ou aussi l'ombre psychologique, le Temps et la Sagesse. L'âme éclaire et illumine les bases de notre coeur. Il y a dans cet arcane une oeuvre à créer, à son image. Il faut du temps et des connaissances, pour que celle-ci puisse voir le jour, pour qu'elle soit parfaite. Cette oeuvre est un accouchement.Le temps va provoquer des refoulements, des limites, qu'il faut démonter afin d'approfondir le tout. La liberté est demandée, mais celle-ci passe par la solitude, dans un premier temps, avec cette lame. Mais il y a aussi l'impossibilité intérieure de se soumettre à un autre maître que celui de son choix.On parvient, par la suite, à la simplicité qui est issue de la sagesse.Le temps apprend que l'on est la source de ses propres problèmes. Prudence, oui, mais ne cache-t-elle pas un idéal trop élevé, un dilemme entre les aspirations et les réalités proposées par le monde extérieur ? La prudence, si elle est trop forte, se base sur la peur, ce qui est un signe de renoncement intérieur à ses passions. Interrogation, l'hermite propose toute une palette de réactions humaines afin que l'âme puisse se révéler, telle qu'elle est, sans fuite.C'est l'origine des possibilités contenues dans l'âme, c'est le temps, une mise en garde face à ses peurs, ainsi que la solitude. L'arcane représente aussi le célibat.Ici, à ce stade de votre question, le dénouement n'a pas encore eu lieu et les énergies ne sont pas encore en mouvement. Elles peuvent donc être modifiées suivant votre tempérament.


    X LA ROUE DE FORTUNE

    La ROUE-DE-FORTUNE symbolise l'alternance de la vie. En montant et en descendant, la roue implique une involution ou une évolution périodique. Elle peut tourner à l'endroit ou à l'envers, dans le sens ou dans le sens contraire des aiguilles d'une montre.Dirigeant les cycles de la vie, aussi bien concrète que spirituelle, la ROUE-DE-FORTUNE s'occupe de l'application de la synchronicité, des causes à effets. Si l'on a fait attention juste ce qu'il faut, si l'on a bien agi, elle permet de saisir la chance ou de se délier des blocages du passé. Aventure, mésaventure, chance, malchance, elle permet de prendre conscience que nous sommes tous responsables de nos actes. En assignat le processus de l'individualisation, elle permet de se rendre compte que les actes du passé sont présents dans le futur, dans tous les changements. En amenant l'inattendu, elle permet de tester la capacité d'adaptation à l'imprévu, permettant à la conscience d'émerger. Cette lame apporte les événements extérieurs qui forgent l'âme en fonction de ses actes. Elle crée le mouvement. Les projections négatives ou positives sont jugées par cette lame, puis sont concrétisés selon le mouvement psychique que nous lui donnons. Nous seuls sommes coupables de l'infortune ou vainqueurs de la fortune qui émane de cet arcane. Cette lame indique, à ce point de votre question, une intervention de votre principe d'individualisation, un appel à l'évolution, à l'irruption de l'inconnu, à quelque chose de cyclique ou à une cause à effet. Quelque chose évolue ou régresse.

    XI LA FORCE

    S'il fallait évoquer un seul mot clé pour cet arcane de la FORCE, ce serait MAITRISE. La maîtrise permet de dominer la chance, d'utiliser pleinement son potentiel. On arrive à dépasser la dualité et arriver ainsi à sa propre autonomie. En parvenant à dominer les instincts, cette lame ne sent pas la peur et le danger dans les pulsions intérieures. C'est pourquoi elle ne refoule rien, au mieux elle sublime. Mais elle reste consciente de ses possibilités et limites. Cette lame évoque donc la force de l'être humain, force issue des énergies dominées, ainsi que la sensualité. En gérant l'instinct de conservation, elle assure sa continuation, comme la sexualité assure la continuité de la vie. La libido ou énergie psychique est donc canalisée par cette lame. Cette lame peut évoquer la domination par le calme. C'est autant l'indice de la créativité, de l'enfantement, que de la domination affective, faite en douceur. On peut penser que cette lame donne autant qu'elle reçoit, même si elle domine. La FORCE est une lame puissante. Elle augmente donc son influence (et ce qui s'ensuit) sur les lames environnantes.


    XII LE PENDU

    L'arcane Le PENDU montre un homme enchaîné, enchaînement qui peut être aussi bien physique, par le corps, que mental, par les idées. Une prise de conscience de ses limitations, souvent inutiles mais inhérentes au point où il en est dans la vie, lui permettront de se libérer. En centrant l'ego, ce centre de références autour duquel tourne la conscience, on parvient à une excellente maîtrise de soi. Il ne s'agit pas de tuer l'ego, mais bien de le centrer. Le pendu montre trop souvent la "pensée magique", croire que ce qui a été sera, donc que les problèmes nous sacrifient à on ne sait quel Dieu, ou à on ne sait quelle cause. En se libérant de celle-ci, on parvient à la conscience, plus près de son unité, sans avoir cette impression désagréable d'être divisé. Le pendu ouvre d'autres portes. En acceptant les changements, on s'accorde le droit d'avancer. Il peut aussi montrer le désintéressement, l'altruisme absolu, une imitation du sacrifice du Christ, qui se sacrifie pour les autres. Cette lame évoque le rachat de l'âme, avec un sacrifice. Elle évoque aussi les chaînes emprisonnant l'être humain, mais aussi une l'initiation, un apprentissage.


    XIII L'ARCANE SANS NOM

    La lame XIII du tarot ne porte pas de nom. Cela peut signifier ce qui est inexistant, mais aussi ce qu'il ne vaut mieux pas savoir, si l'on a pas le niveau de compréhension.
    Certains l'appellent LA MORT, ce qui signifie un état transitoire entre deux choses. La faux égalise et replace au même niveau les choses. C'est pourquoi cette lame fait peur, puisqu'elle indique que les choses doivent mourir. La mort, ici, n'est pas forcément une fin en soi, mais un passage normal vers quelque chose d'autre. Si les problèmes ne changent pas, ils vont stagner. C'est pourquoi cet arcane ne devrait pas être dévalorisé, car il peut être nécessaire.
    Radicale, elle exprime la peur du vide, la peur de faire table rase de ce que l'on vit pour aller vers quelque chose d'autre. On doit souvent faire mourir quelque chose, un amour, un espoir, les inhibitions, ce qui peut être positif ou négatif, selon le ressenti de l'instant.
    Pour certain, la mort est une libération. Cet arcane fait de même, il peut libérer en effectuant une transformation radicale de l'état actuel.
    En raison de la nature mystérieuse de la lame sans nom, on peut aussi accéder aux secrets, aux transcendances ultimes. La possessivité et l'égoïsme ne servent à rien ici. Pour garder quoi d'abord ? A-t-on besoin de quelque chose dans la mort ? L'épi de blé sur la colonne vertébrale du faucheur évoque aussi un cadeau des Dieux, symbolisé par le blé, dont le grain est fertile. La perte ne devrait pas faire peur, mais être acceptée.
    Néanmoins, il faut, à ce stade de votre question, s'accrocher, ne pas vouloir trop, en criant au ciel sa rancoeur de la vie que vous menez. Cette lame est une crise. "Crise" vient du grec "Krino" qui signifie décision. On parle d'un cabinet de crise, par exemple. Les décisions à prendre sont difficiles et engendrent des douleurs. Elles sont pourtant nécessaires pour que l'homme puisse évoluer constamment.
    La Lame Sans Nom symbolise une métamorphose amenant le changement, des plans ou des desseins. L'influence de cette énergie est absolue et irrévocable.


    XIV TEMPERANCE

    L'arcane TEMPÉRANCE permet d'effectuer des transformations. C'est le calme après la tempête, où on se laisse aller, souvent par besoin. Carrefour de la question que vous vous posez, le choix est, soit d'aller vers le passé, soit d'avancer vers le devenir encore inconnu. C'est pourquoi elle indique l'incidence du passé sur le présent. La lame TEMPÉRANCE nous permet d'établir une communication entre passé et présent, et, par extension, elle nous permet de développer tous les moyens de communication. Cela va de la télévision au téléphone, via satellite. En établissant un équilibre doux et naturel, sans forcer les choses, TEMPERANCE nous permet d'aplanir les difficultés et de trouver quelque chose de simple, de normal et de naturel. Les difficultés sont mieux acceptées, on agit mieux, sans s'inventer de nouveaux problèmes. A ce stade de votre question, il est question de la base de la circulation des flux indispensables à l'équilibre, d'un miracle, des lloisirs ou des communications. TEMPÉRANCE régit les professions touchant les communications, la diffusion des informations par les ondes, les loisirs, la propagande et la publicité. Sur ce point de vue, elle est en analogie au signe astrologique du Verseau.


    XV LE DIABLE

    L'ego conscient, en psychologie, est dualiste. Les contenus de ce centre de références, autour duquel tournent tous les contenus conscients, proviennent autant du monde extérieur que du monde intérieur.
    L'arcane Le DIABLE évoque la maîtrise des énergies inconscientes. Le bien et Mal étant en constant équilibre, l'homme peut choisir d'utiliser les énormes ressources d'énergie psychique contenues dans le DIABLE.
    Mais ce n'est pas sans risque, car cela demande un contrôle absolu et constant. En permettant l'intervention de ces facteurs, on arrive à dominer la vie. Cette domination peut passer par l'argent et le sexe, en fait par le pouvoir, par tout ce qui permet une fascination.On peut donc dominer tout ceci, mais il suffit d'un fil pour que l'on soit emporté par ses passions, pour que l'on devienne l'esclave des forces que l'on a évoqué, mais que l'on n'a pas forcement comprises. Un autre point important, avec cette lame, c'est le phénomène psychologique de la transgression. On transgresse quelque chose, un interdit, pour savoir si c'est juste ou pas, pour avoir sa vraie et personnelle notion du bien et du mal. Là encore, le danger peut être grand. On peut passer pour extrême avec cette lame.
    A ce stade de votre question, il est cas, ici, du principe de la dynamique matérielle ou charnelle, donc physique, touchant les sens concrets et abstraits, touchant les instincts, le sexe et l'argent.


    XVI LA MAISON-DIEU

    La MAISON-DIEU symbolise l'inter-réaction, aussi bien du microcosme, que du macrocosme. A un moment, cette inter-réaction va être à sa culmination. Il lui faudra ensuite revenir à un niveau différent. L'être humain naît, vit et meurt enfin. Ce cycle est représenté par la Maison-Dieu. Ce cycle se base sur l'extension, puis il se contracte et enfin se détruit.
    La MAISON-DIEU évoque la croissance, le sommet de celle-ci, suivi par un retour au début ou une transformation radicale. Rien ne peut s'opposer au changement. Après cette lame, on ne peut plus revenir à la normale, à "Comme avant". Tout sera transformé.
    On ne peut prétendre à l'éternité. Il est impossible de créer sans cesse, sans s'approcher de la fin. Même Chronos, qui dévorait ses enfants pour qu'ils ne lui prennent pas le pouvoir, a été "victime" de la naissance de Zeus, voulue par sa femme Rhéa, mais non par lui. Zeus lui a pris son pouvoir ensuite. On ne s'oppose pas au changement.
    Symbole de l'orgueil et de la prétention, cet arcane averti des dangers de la démesure, surtout si l'on veut aller au-delà du possible. La chute risque alors d'être dure. On est obligé à une rectification rapide, si l'on tire cette lame.
    Souvent, cette lame apparaît lorsque les frustrations sont trop fortes, lorsqu'un trop plein est présent. Il faut alors lâcher la pression, ne pas en rester là et évacuer ce trop plein.
    Elle peut aussi indiquer la démesure, la réussite au-delà des espérances. Et puis, comme à chaque fois que l'on est au sommet, il faut redescendre de sa montagne pour vivre la vie de tous les jours. Dans ce cas, cet arcane indique que vous ne pouvez espérer mieux et qu'il faudra revenir à la réalité ensuite.
    On peut aussi parler de l'éternel recommencement lorsque les erreurs sont toujours les mêmes.


    XVII L'ETOILE

    Après les épreuves difficiles, après les frustrations, l'ETOILE permet de trouver un moment de plénitude, un moment de bonheur, où les espoirs et la joie de vivre renaissent. L'Etoile nous permet d'aborder une attitude positive. L'ÉTOILE évoque le naturel et la créativité. Elle propage la poésie, l'art et l'intuition, en permettant une sublimation, que ce soit dans l'imaginaire ou dans la matière. La nature de l'ETOILE est simple et claire. On est loin des complications, loin des manigances de l'esprit, ce qui peut aussi évoquer, au pire, la naïveté ou la crédulité. Néanmoins, l'innocence est ici parfaite, on peut donc goûter au calme. Elle évoque la protection, la paix et l'harmonie. Permettant de communiquer au niveau le plus naturel, elle évoque le principe reproducteur des espèces, sans que la notion de bien ou de mal ou de plaisir soit évoquée. C'est ici quelque chose de naturel. Si, dans votre question, L'ÉTOILE et LE SOLEIL sont présents, cela peut toucher un domaine artistique ou une possibilité d'amour. Il faut parfois attendre avec cette lame, car elle se projette sur le futur. Vous êtes, à ce stade de votre question, sur une idée touchant le futur, de la formation, de l'espoir et de la protection. Les arts, la pureté et le naturel, ainsi que l'amitié peuvent être au rendez-vous.


    XVIII LA LUNE

    L'arcane XVIII du tarot, La LUNE, est sans doute celui le plus compliqué à saisir. En changeant d'aspect, la Lune représente un mystère et cela confère des difficultés pour en saisir le sens, celui-ci étant différent à chaque fois.
    La Lune diffuse la lumière solaire sur la Terre. Rien ne provient, à proprement dit, de la Lune, puisqu'elle n'est que le miroir du Soleil. Elle donne la lumière durant la nuit, ce qui permet de voir, de se diriger, pendant ce temps. Mais cette lumière est faible ou diffuse, en tout cas, indirecte, ce qui provoque des déformations, un esprit obscurci, les phobies et névroses de toutes sortes, promises aux déceptions diverses. En astrologie, on pense à un mélange Lune/Neptune/Pluton. En psychologie, c'est l'irruption de l'inconscient.
    Jung appelait "Soi", le mélange du conscient et inconscient, c'est à dire d'arriver à fusionner la conscience et l'inconscience, afin à arriver au bout de soi-même et de ses facultés. La lune explique cette face inconsciente de nous, qui est difficile à vivre. Difficile, simplement parce qu'elle est inconsciente et que l'ego conscient a besoin de certitudes. On peut donc en avoir peur et rester tranquillement chez soi, casanier et traditionaliste, afin de ne rien déstabiliser. Mais on peut aussi en vouloir à d'autres et jeter des flous, créer le doute et l'incertitude, parfois inconsciemment.
    En façonnant les symboles provenant de l'inconscient, on parvient à l'imagination, à la créativité. Sinon, c'est eux qui nous imaginent. La LUNE permet donc de faire resurgir tous les contenus refoulés de l'inconscient, sous formes de rêves, par exemple. Une personne que l'on empêche de rêver, en la réveillant sans cesse, peut avoir de sérieux troubles du comportement en peu de temps. Le rêve est indispensable. Maintenant, La LUNE est à l'origine des vents et des marées, qui permettent la circulation de l'eau, ce qui crée la vie, ce qui permet de féconder. La Lune est donc aussi une image maintenant la tradition, favorisant le changement, avec souvent l'impression d'une forte dualité, du genre " Quand je suis à l'intérieur, je voudrais être à l'extérieur et quand je suis à l'extérieur, je voudrais être à l'intérieur ". Image de la mère, image de l'Anima, image de la tradition, figuration de toutes les folies issues de l'imagination, la Lune reste pour l'humain un mystère.
    C'est à l'humain de commencer un dialogue avec ses parties plus inconscientes. Le fait de comprendre ses secrets peut aider à un véritable épanouissement. Il ne sert à rien de fuir, la réalité s'affronte. On peut voir des gens qui fuient, au travers de drogues (alcool, haschich ou autres). Ou encore, on peut voir des gens qui rêvent à ce qu'ils ne sont pas.
    Il est question, à ce stade de votre interrogation, de l'idée de la création des formes physiques ou d'un reflet déformé ou non, ce qui peut se traduire par le passé, par la famille, par de l'imagination ou des intrigues.


    XIX LE SOLEIL

    Si le principe même l'arcane Le SOLEIL est d'éclairer et de réchauffer, il ne faut pas oublier qu'une trop forte lumière peut faire cligner les yeux, et qu'un aveuglement est toujours possible, surtout si on le regarde trop longtemps en face. Les émotions doivent être maîtrisées et canalisées. Le dessin de cette lame peut représenter un cadran solaire, signe de la maîtrise du temps et de l'attente. Le dessin est simple, permettant de saisir les événements. On est loin des troubles et l'on sait très bien ce que l'on veut. De tous les temps, le Soleil a été vénéré, car il est source de vie et de lumière. Véritable centre, le Soleil permet de saisir les subtilités et les détails, car il voit tout et sait tout. Il est ainsi le coeur des humains, en créant et en réchauffant. C'est pourquoi il représente l'amour, centre autour duquel nous espérons tous une transformation. Il poursuit sa création en permettant de créer, en mettant au monde ainsi des enfants. Le SOLEIL protège. Il permet la vie et la protection sans forcement effectuer de différence. C'est pourquoi on ne voit pas toujours le monde tel qu'il est, mais comme il nous apparaît, en cachant la nuit et les ténèbres qui existent aussi dans notre monde, sans forcement les illuminer. A ce stade de votre question, cette lame évoque l'idée de la lumière universelle, le verbe éternel, qui peuvent se reporter sur le coeur, l'enfant, l'or.


    XX LE JUGEMENT

    Le JUGEMENT évoque l'irruption de forces, qui pénètrent l'individu, permettant ainsi de prendre conscience des véritables potentialités. Cette lame est neutre, elle indique simplement un fait qui permet, s'il est bien utilisé, de racheter le passé. Permettant de se libérer des contingences matérielles, LE JUGEMENT symbolise la libération des fautes, en saisissant le sens des erreurs du passé. Il permet de destiner l'action présente en fonction du futur, afin d'aller vers la destinée. Une reconnaissance peut avoir lieu avec cette lame. On est immortalisé (ne serait-ce qu'un instant) dans le sens d'une reconnaissance de nos actions, par la presse par exemple. L'énergie de cet arcane est directe, brute, spontanée. La renommée peut avoir lieu, on est connu, propulsé dans autre chose, si possible vers un meilleur épanouissement de sa vie. C'est à nous de nous purifier du passé, en allant vers l'avenir. On sera à même de retrouver sa propre source, de retrouver l'unité. Le JUGEMENT touche tout ce qui a attrait au social ou au public. Cette lame a un rapport direct avec les relations sociales, les nouveautés humanitaires, ainsi que la reconnaissance extérieure des talents personnels. Cette lame évoque le principe d'une tentative de rachat, celui d'une renaissance, d'une délivrance, ainsi que la masse, les rapports sociaux, la réputation. Il est souvent question d'avoir une nouvelle.


    XXI LE MONDE

    L'arcane LE MONDE est considéré comme le plus bénéfique de tout le jeu des tarots. Il symbolise l'intégration des multiples facettes de la personnalité, la reconnaissance des 4 parties (intuition, sentiment, pensée et perception) fondamentales de l'individu dans une unité intégrée. C'est souvent l'indice d'une bénédiction, d'un couronnement des efforts, dans le sens ou les contradictions ne s'opposent plus au but. Si le personnage au centre de la carte semble androgyne, c'est peut-être que sa partie masculine et féminine ne s'opposent plus entre elles. En psychologie, l'Anima et l'Animus sont des polarités sexuelles complémentaires, masculine ou féminine. Cette polarité s'oppose aux besoins de l'individu tant que celui-ci ne la reconnaît pas ou s'éloigne de son véritable but ou être intérieur. Elles servent ainsi à équilibrer le conscient. Cette lame évoque cette intégration. De ce fait, en étant en accord avec l'inconscient, on réussit à projeter les besoins à l'extérieur sans troubler l'intérieur. Ces projections deviennent ainsi saines et beaucoup plus absolues. Lorsque cette lame est inversée, il faut se méfier, car c'est l'indice d'une erreur dans sa façon de vouloir intégrer ces parties, qui peuvent prendre de multiples formes dans le monde extérieur. Et l'échec peut alors être destructeur, terriblement même, dans certains cas. Mais souvent, il s'agit de simples retards. Il est vrai que l'intégration, en nous, des personnages intérieurs et extérieurs prend le temps d'une vie. Vous êtes, à ce point de votre question, près d'une fusion ou d'une intégration, de vos capacités face à ce que vous projetez dans le monde extérieur. Ceci vous permet de mieux comprendre pourquoi cette lame évoque la perfection (avoir terminé et ne plus avoir besoin de retoucher) ainsi que le couronnement et la gloire. N'oublions pas que l'intégration est momentanée, et, que tôt ou tard, il faudra redescendre du sommet pour pousser cette intégration encore plus loin. Il est donc question, à ce point de votre tirage, de l'idée d'une totalité, d'un rachat effectué, de la polarité sexuelle complémentaire, Anima (pour l'homme) ou Animus (pour la femme).

    LE MAT

    Nous sommes tous tentés, à un moment ou à un autre de l'existence, avoir l'impression d'avoir tout compris. Cependant, malgré cette sensation d'absolu, nous savons tous qu'il va falloir faire ses preuves, afin de démontrer nos actions.
    A chaque fois, nous devons avancer, en sifflotant, en s'efforçant d'être décontracté, en camouflant un malaise, ce qui n'est pas toujours évident. On croise les autres, avec sa bonne foi pour seul échange, du moins, au début.
    Ceci est le rôle de l'arcane LE MAT, appelé aussi LE FOU, qui n'a pas de nombre attribué. Certains lui donnent le 22, d'autre le 0. Zéro représente à la fois rien et tout. Rien n'est présent, mais toutes les possibilités d'avancer sont présentes. Ceci explique pourquoi c'est parfois une lame difficile à saisir.
    Interrogation, manque de sûreté, hésitation devant l'inconnu, LE MAT pose une question ou une incertitude.
    On peut aussi bien se complaire dans une erreur totale qu'être complètement génial, avec cette lame. C'est à celui qui la tire, que d'avoir la responsabilité de ses actes afin de prouver ses bonnes intentions, afin d'aller plus vers lui-même. C'est à l'individu de ne pas se complaire dans l'erreur et de se croire génial sans avoir rien réalisé. Les idées ne sont qu'une étape, cette lame le rappelle. Sinon, il faudra tout recommencer.
    Parfois, la vérité peut faire mal, car on n'est pas prêt, il manque la pratique. Et les idées surfaites, les châteaux de cartes peuvent s'effondrer, laissant l'individu dans le chaos et le désarroi.
    Il ne faut compter que sur soi-même, sans attendre une marraine qui aide la gentille Cendrillon ou une fée Clochette essayant de sauver ce qu'il reste à sauver. Si l'on sait écouter avec lucidité sa propre folie (par rapport aux gens biens pensants), on sera à même de récolter le fruit de sa création.
    Il est question, à ce niveau de votre question, d'une interrogation, du besoin de faire ses preuves sans savoir comment faire, d'une évolution, d'inconnu, d'irrationnel, du bon sens et du non sens, d'une position fragile. Ceci, par extension, peut donner des voyages vers de nouveaux territoires non encore explorés par soi-même, inconnus. C'est pourquoi l'arcane touche l'étranger.

    « Les anges gardiensMéthodes de tirages du Lenormand »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,