• Son histoire

     

    Ils venaient juste de tourner au coin de la rue...

     

     

    Elle se rappelle, son histoire avec Andrew, le prof de français, lorsqu'elle était dans sa dernière année d'études.

    Ils n'auraient pas dûs, mais il s'aimaient, du moins le croyait elle.

    Elle est vite tombée enceinte, malgré la désapprobation croissante de ses parents envers Andrew.

    Si elle croyait en leur avenir commun, eux n'y croyaient pas du tout.

     

     

    Andrew avait 20 ans de plus qu'elle, ils fêtèrent son anniversaire à la fin du deuxième semestre.

    Il devait partir en campement avec d'autres profs, lui avait il dit, juste pour se reposer un peu après l'année scolaire.

    Lorsqu'il oublia de lui écrire, elle l'excusa.

    Lorsqu'il oublia de rentrer à la date prévue, elle l'excusa, disant à qui voulait bien l'entendre, qu'il avait surement prolongé.

     

     

    Lors de la nouvelle rentrée, elle alla dans son ancien établissement afin de le rencontrer, il avait surement plein de choses à lui raconter...

    On lui appris qu'il avait changé d'établissement, et de lieu d'habitation, il habitait désormais à l'autre bout des états unis.

    Plus jamais elle n'eut de ses nouvelles.

     

     

    Et, que son père avait peut être, malgré ses nombreuses dénégations, raison.

    Bien, qu'au fond d'elle même, elle l'attendait encore.

     

     

    Sa chance, ses parents la protégèrent jusqu'à son accouchement.

    Elle trouva rapidement un emploi, et pû se loger décemment dans une petite maison à côté de ses parents.

     

     

    Ils avançaient tout doucement...

     

     

    Lorsque Gil est né, il fut très rapidement doté de l'amour et de la tendresse de toute sa famille.

    C'est un enfant joyeux, turbulent cependant, et, pas toujours obéissant.

    Il aime grimper aux arbres, travaille moyen dans ses études, aimait aider son grand père au magasin.

     

     

    Il fut comme désoeuvré lorsque son grand père prit sa retraite, mais passa encore beaucoup de temps avec lui, dans son jardin.

     

     

    Gil est un charmant jeune homme, toujours souriant, facétieux.

     

     

    Elle ne l'a vu pleurer que deux fois, lors du décès de chacun de ses grands parents.

     

     

    C'est entre elle et son fils, une très belle histoire d'amour, d'affection, de tendresse. 

    Ils s'adorent.

     

     

    Elle se rappelle, lors des 6 ans de Gil lorsqu'il est monté pour la première fois sur un cheval.

    Elle se rappelle de sa première dent de lait, de la petite souris.

    Il est là, lui souriant, lui montrant fièrement la pièce de 50 cents que la souris avait déposé sous son oreiller.

     

     

    Ils avancent toujours...

     

     

    Elle frissonne.

    Elle se souvient du jour où il a eut un accident avec son bolide.

    Heureusement, plus de peur que de mal, le docteur avait juste platré sa jambe gauche.

     

     

    Gil ses beaux cheveux bruns, ses mains remplies de cambouis, a choisi la mécanique où il excelle.

     

     

    Elle se rappelle lorsqu'il est tombé amoureux de sa maîtresse d'école.

    Il coupait alors les fleurs de son jardin, et lui en ramenait de beaux bouquets.

    Elle voit alors son sourire charmant, et surtout cajoleur, le même sourire d'Andrew, qui l'avait séduite alors.

    Son fils lui ressemble, bien qu'il ait les cheveux et le petit nez de sa mère.

     

     

    Il a grandi Gil, et il a commençé à s'occuper d'oeuvres de charité, c'est lors de l'une d'entre elles qu'il a rencontré ceux qui devinrent alors ses meilleurs amis, John, et Henry.

     

     

    Elle se rappelle, ils venaient le chercher à la maison, et étaient toujours bien gentils avec elle.

    Elle se rappelle, très tôt, Gil l'a aidé à faire ses courses, son ménage, le jardin, et même du bricolage dans la maison.

    C'est avec John, et Henry, qu'ils ont réparé une partie de la toiture...

     

     

    Ils avancent toujours, dépassant les maisons de ses voisins, et semblant regarder vers elle.

    Elle se mit à trembler...

     

     

     

    Elle se rappelle, Gil avec sa petite amie, Dorothée, elle était très gentille.

    Ils ont rencontré leurs amies en même temps avec John et Henry, et ils vont danser ensemble.

    Ils s'amusent beaucoup, tandis que Gil a commencé à travailler dans un garage, et attend d'ouvrir le sien.

    Puis Dorothée s'est amourachée d'un autre jeune homme, et a signifié son congé à Gil.

    Il fut triste, refusa les sorties avec ses amis.

     

     

    Un jour John vint à la maison, dans un bel uniforme.

    Il s'était engagé, c'était la guerre en europe, et il comptait bien s'y rendre afin d'y aider les alliés.

    Henry y est parti depuis deux mois, déclarat il à Gil.

    Gil, mon Gil décida alors de s'y rendre, de s'engager dans l'armée de notre pays.

     

     

    Je m'en suis posée des questions se dit elle : mal d'amour, besoin de se sentir homme ?

     

     

    Il lui a juste déclaré lors de son départ :

    - Maman quand je reviens, ne t'inquiète pas, je fonde une famille, et je resterai toujours prêt de toi. Je serai toujours là pour toi.

     

     

     

    Inéxorablement ils avançaient, tandis qu'elle, pensant ainsi échapper à la douloureuse évidence se présentant devant elle, reculait petit à petit...

    Son corps criait non, son être criait non, son coeur s'emballait, les larmes roulèrent sur ses joues.

    L'un d'entre eux, tenait ce qui ressemblait à un petit paquet plat, sur ses deux mains.

    Elle commença à distinguer les trois couleurs du drapeau plié, bleu, rouge, blanc...

    Elle distingua la médaille posée sur le drapeau.

    Elle eut un sursaut.

    Dignité, peur, effroi ?

     

     

    - NNNNNOoooooonnnnnnnnnnn !

     

     

    Son hurlement fit sortir ses voisins resté derrière leurs fenêtres, guettant ainsi de loin, la personne qui bénéficierait en cette journée, de la mauvaise nouvelle.

     

     

    - NNNNNOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN !

     

     

    Elle s'écroula sur le sol.

     

     

     

     

    J'ai écris ce texte un 4 juillet...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  •  

     

    Photos prises à Bagatelle et au parc Floral...

     

    Baga-Yann-003.JPG

     

    Baga-Yann-029.JPG

     

    Baga-Yann-043-copie-1.JPG

     

    Baga-Yann-077.JPG

     

    Baga-Yann-126.JPG

     

    Baga-Yann-190.JPG

     

    Baga-Yann-220.JPG

     

    Baga-Yann-226.JPG

     

    Baga-Yann-234.JPG

     

    Baga-Yann-253.JPG

     

    Baga-Yann-262.JPG

     

    Baga-Yann-267.JPG

     

    Baga-Yann-275.JPG

     

    Baga-Yann-291.JPG

     

    Baga-Yann-306.JPG

     

    Baga-Yann-313.JPG

     

    Baga-Yann-341.JPG

     

    Baga-Yann-365.JPG

     

    Baga-Yann-442.JPG

     

    Baga-Yann-484.JPG

     

    Baga-Yann-490.JPG

     

     

    Ecureuil-005.JPG

     

     

    Libeflo-026.JPG

     

    Libeflo-040.JPG

     

    Libeflo-044.JPG

     

    Libeflo-074.JPG

     

    Libeflo-097.JPG

     

    Libeflo-105.JPG

     

    Libeflo-120.JPG

     

     

    Libeflo-147.JPG

     

    Libeflo-149.JPG

     

    Libeflo-152.JPG

     

    Libeflo-155.JPG

     

    Libeflo-156.JPG

     

    Libeflo-167.JPG

     

    Libeflo-213.JPG

     

    Libeflo-232.JPG

     

    Libeflo-235.JPG

     

    Libeflo-242.JPG

     

     

     

    Libeflo-256.JPG

     

    Libeflo-246.JPG

     

    Libeflo-264.JPG

     

    Libeflo-271.JPG

     

    Libeflo-276.JPG

     

    Libeflo-287.JPG

     

    Libeflo-296.JPG

     

    Libeflo-317.JPG

     

    Libeflo-348.JPG

     

    Libeflo-363.JPG

     

    Libeflo-391.JPG

     

    Libeflo-394.JPG

     

    Libeflo-395.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  •  

     

    Baga-Yann-168.JPG

     

    Les fées du jardin de Bagatelle,

    perdues au milieu des arbres...

     

     

    Il m'est toujours très difficile de recevoir des compliments, peut être parce que je n'y est pas été habituée depuis ma plus jeune enfance.

     

    La critique, non constructive, ayant gérée bien souvent celle ci.

     

    La question a été  :

     

    _ Est ce que je vaut qque chose, ais je ma place dans ce monde,  une vraie

    place s'entend ?

     

    J'essaie toujours de montrer à quiconque qu'il a une place dans ce monde, et parfois j'y arrive.

     

    Et la réponse, quand elle m'est donnée, me met toujours la larme à l'oeil :

     

    "A chacune de nos rencontres, Maryn montre sa générosité. Elle partage, accompagne et écoute, c’est une véritable chance qu’elle me permette de découvrir des lieux magiques, en sa compagnie.

     

     

    Cette fois, je suis venue avec ma mère, qui elle aussi, s’ouvre à la spiritualité.

     

     

    Nous commençons notre journée par la visite de l’église de la médaille miraculeuse. Ce retour en ce lieu est toujours aussi chaleureux. Cette sensation de chaleur sur le chakra du cœur est impressionnante. L’émotion est au bord de mes yeux car les statues me parlent, se mouvoient et surtout m’encouragent à continuer mon parcours, me confirment que je suis sur la bonne voie…

     

     

    L’émotion se lisant sur le visage de ma mère j’ai compris son ressenti sans dire un mot…

     

     

    Une petite visite au cimetière du Père Lachaise nous permet de faire un vœu auprès de monsieur Allan Kardec et de sentir l’énergie qui s’en dégage. Un petit coucou à Bonne maman qui nous offre sa chaleur qui nous met du baume au cœur. Sur le chemin du retour, en observant les sépultures nous constatons avec étonnement que celles-ci sont remplis de signes ésotériques.

     

     

    Notre passage à l’église de la Madeleine a été aussi très riche. Tout d’abord ces statues des anges gardiens à l’extérieur de l’église, ils semblaient déjà vouloir nous parler d’après Maryn et il s’avère par la suite que son affirmation était vraie…

     

     

    Un beau moment de partage avec ma mère car moi aussi je m’efforçais de l’accompagner dans ses découvertes de sa nouvelle perception… Ces visions, cette chaleur m’ont remplie d’une belle énergie.

     

     

    Avant de repartir, nous visitons l’église Saint Eustache. Quel étonnement en rentrant dans cette église qui a été la source d’inspiration du refectoire de l’école du célèbre sorcier Harry Potter ! Encore de belles énergies, des statues et lumières magiques et surtout une croix lumineuse dont la source d’origine est invisible…

     

     

    Maryn a donc accompagné notre visite avec bienveillance et affection.

     

     

    Quelques semaines passées, je suis revenue, en toute amitié, voir Maryn. Dés que je la vois, un rayonnement incroyable l’entoure. Après un échange sur nos vies tout en bienveillance, la voilà qui me propose une nouvelle balade…

     

     

    Je suis alors sur les routes de Paris avec Maryn, ce qui est une réelle chance car elle transmet avec aisance tout ce qu’elle sait sur la ville, son architecture, son histoire et ses bons petits restaurants…

     

     

    Avant le jardin des plantes, nous faisons une halte au musée du moyen age. Et là les ressentis sont très forts. Plus nous rentrons dans le musée plus je sens une présence, celle–ci nous suit jusqu’à une petite salle où l’atmosphère est magique, le plafond m’attire, je me sens comme élevée, soulevée. En sortant de la pièce, j’ai la sensation que l’on me tient la main, et ça jusqu'à ce qu’on sorte du musée. Quelle énergie enveloppante et bienveillante j’ai ressenti, j’ai même eu beaucoup de mal à partir tellement je m’y sentais bien.

     

     

    Au jardin des plantes, je laisse complètement mon ressenti me parler. Que ce soit les arbres, les pierres, les fleurs, tous me délivraient leur message. Face à cette nature expressive de part ces nombreux visages, je me suis sentie petite par tant de beauté et d’énergie positive.

     

     

    Les fleurs d’une couleur magnifique. La roche qui montre des visages. Des arbres dont la luminosité remplisse le cœur d’une belle énergie et qui offre des cadeaux, comme l’arbre de Maryn qui donne de l’énergie mais aussi m’offre une pierre qui m’aidera par la suite, à traverser un moment difficile.

     

     

    Dans ce jardin, d’autres trésors sont cachés…comme cette allée très particulière où je me sens oppressée mais sereine. Je sens du monde autour de moi et quand j’arrive à me concentrer je perçois beaucoup de formes. Elles sont bienveillantes mais l’énergie est très forte, je ne me sens plus très à l’aise. Cependant, une odeur agréable me vient et m’apaise…

     

     

    Non loin de cet endroit, un espace vert attire mes yeux, il est fermée et semble secret, Maryn m’explique qu’y vivent des fées…

     

     

    J’ai eu du mal à partir de ce jardin, tout m’interpellait, c’était magique…

     

     

    Merci Maryn de m’accompagner dans mon parcours et de faire partie de ma vie.

     

     Indis."

     

     

    L'ésotérisme a fait son entrée très tôt dans ma vie, en m'offrant le plaisir et la joie de m'émerveiller devant le moindre rayon de soleil...

    C'est grâce à ces découvertes de chaque jour, que je suis aujourd'hui qui je suis. Il ne tient qu'à tous de se laisser aller à la découverte du monde qui nous entoure, et toujours avec bienveillance comme il nous accueille lui même. 

     

    Un grand merci Indis, tu m'as encore fait pleurer ;)

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique