• Personnes nées entre le 30 septembre et le 27 octobre

    Divinité : Pwyll

    Symboliquement liéeb à l'étouffement et au poison, le lierre revêt chez les celtes une signification de mort-renaissance, de passage, nécessairement douloureux, vers une forme de vie supérieure.

    Qu'il s'agisse d'études, de travail ou d'amour, tout ce qui est mystérieux ou insolite attire ces natifs si attentifs au côté le plus secret des choses.

    Dans les relations sociales, on les apprécie pour leur élégance sobre, à condition de tolérer leur possessivité, et pour leur coeur, rustique mais fidèle, capable de sentiments inaltérables.

    Bien que le rapport de couple figure parmi leurs objectifs les plus convoités, il est rare qu'ils rencontrent l'âme soeur avec laquelle instaurer cette affinité élective qu'ils souhaitent tant, au delà de la dimension la plus physique de l'amour.

    Quand par ailleurs ils ne se sentent  pas payés de retour, ils supplient, insistent et s'attachent comme leur plante-guide.

    Ou bien, ils se replient sur eux mêmes et recouvrent leur indépendance qui les conduit vers la recherche ésotérique, la littérature ou l'art.





    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks




  • Personnes nées entre le 2 et le 29 septembre

    Divinité : Esus ou Nuada

    La liqueur extraite du prunellier, aux vertus soit disant euphorisantes, a valu à la plante un caractère magique.

    L'éxaltation et l'euphorie semblent d'ailleurs être justement les traits dominants de ces natifs qui, selon leur humeur et la qualité du milieu ambiant auquel ils s'avèrent être très sensibles, peuvent se montrer tendre ou agressifs, conciliants ou intraitables.

    Il s'agit en somme d'idéalistes passionnés et prompts à s'enflammer, qui écoutent trop leur coeur et pas assez leur raison, épris d'art et de justice.

    Le raisonnement n'est pas leur fort, et encore moins l'organisation, ce qui risque de leur procurer pas mal d'ennuis.

    Malgré la sympathie qu'ils inspirent, on ne reste pas volontier en leur compagnie car ils sont trop imprévisibles et inconséquents pour ne pas susciter une certaine tension.

    Détruire et reconstruiire, blesser pour pouvoir guérir :
    - tel est le leitmotiv de leur existence.

    En amour, ils réussissent néanmoins à trouver un équilibre, en dépit de leurs sautes d'humeur et de leur caractère jaloux et violent.











    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks




  • Une chanson, inspirée par les nombreux habitants de notre Terre, qui visitent ce blog.
    Merci à tous.

    L'amitié

     
    Beaucoup de mes amis sont venus des nuages
    Avec soleil et pluie comme simples bagages
    Ils ont fait la saison des amitiés sincères
    La plus belle saison des quatre de la Terre

    Ils ont cette douceur des plus beaux paysages
    Et la fidélité des oiseaux de passage
    Dans leurs cœurs est gravée une infinie tendresse
    Mais parfois dans leurs yeux se glisse la tristesse
    Alors, ils viennent se chauffer chez moi
    Et toi aussi, tu viendras

    Tu pourras repartir au fin fond des nuages
    Et de nouveau sourire à bien d'autres visages
    Donner autour de toi un peu de ta tendresse
    Lorsqu'un autre voudra te cacher sa tristesse

    Comme l'on ne sait pas ce que la vie nous donne
    Il se peut qu'à mon tour je ne sois plus personne
    S'il me reste un ami qui vraiment me comprenne
    J'oublierai à la fois mes larmes et mes peines
    Alors, peut-être je viendrai chez toi
    Chauffer mon cœur à ton bois


    Françoise Hardy






     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks




  • Personnes nées entre le 5 août et le 1er septembre

    Divinité : Manannan

    Une nature spirituelle, nuancée et souvent insaisissable fait du noisetier le plus angélique des signes végétaux des celtes.

    Mais derrière cette apparence éthérée, les natifs cachent une ironie mordante, capable de réduire en miettes quiconque tente des les arrêter.

    à la fois rationnels et intuitifs, ils apprennent facilement et excellent plus dans les activités intellectuelles que dans les réalisations pratiques.

    Fascinés par la communication sous toutes ses formes, ils s'intéressent aux livres, au cinéma, à l'art, ou au dialogue médiumnique.

    Et pourtant, ces individus exceptionnels préfèrent se réfugier dans des situations professionnelles subalternes, suffisamment à l'abri des obligations et des responsabilités pour laisser de la place à la vie intérieure.

    En amour aussi, ils font passer la fusion de deux âmes tendues vers un objectif spirituel commun, avant l'union physique et les flammes de la passion, qui souvent les effraye.





    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks





  • Personnes nées entre le 8 juillet et le 4 août

    Divinité : Cuchulainn

    Sa fonction rituelle, si prononcée chez les druides, a valu au houx couvert de baies rouges comme de petits soleils, de jouer un rôle honorifique, peut être dû à son chaud symbole d'héroïsme et de puissance vitale.

    Les individus nés à cette période de l'année sont donc des êtres solaires, égocentriques, voire narcissiques, tels des soleils au centre des orbites planétaires, mais aussi extravertis, généreux et enclins à éclairer les autres.

    Grâce au magnétisme qu'ils dégagent et à leur optimisme, ils retombent toujours sur leurs pieds et réussissent toutes les entreprises dans lesquelles ils se lancent.

    Nés pour commander, ils savent comment s'attirer la faveur d'autrui pour ensuite le soumettre grâce à une volonté d'acier.

    Déterminés, orgueilleux et même assez stricts en matière d'idéaux, ils gèrent merveilleusement mais toujours selon leur propre sens de la justice.

    Très stimulants en amour où ils s'impliquent profondément, ils attendent de leur partenaire une participation érotique maximale.

    De leur côté, ils savent se montrer passionnés, communicatifs et convaincants, mais s'offrent rarement en entier.






    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks





    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires