• Beaucoup me disent, mais qu'est ce que tu vas manger le soir d'halloween ?

    Si quand mon fils était petit, on sacrifiait au rituel, que ce soit en général à Londres, ou à Paris, où je faisais moi même des déguisements, on décorait l'appartement, et on allait dans des restaus bien décorés, avant de rentrer fêter, ce qui est pour moi la nouvelle année.
    Maintenant, depuis 3 ou 4 ans, on ne fait plus la fête pareil, car je reste souvent sans enfant le soir d'halloween, à plus de 20 ans on fait la fête entre amis, il me faut donc attendre d'être grand-mère...

    En attendant, ce soir je fait :

    - Des nachos cheese, j'ai déjà mis la recette sur le blog...
    - Du poulet sauce barbecue, et de la purée au potimarron (mélanger pommes de terre cuites à l'eau, potimarron cuit à l'eau, lait, muscade, sel, poivre, gratiner au four)
    - une tarte à l'orange

    Et voila, peut être une idée de recette pour vous, par contre je vous met ci dessous la recette du pain d'épices d'halloween :
    Ingrédients :

    250 grammes de farine
    125 g de sucre
    50 g de beurre
    1 verre de lait
    4 cuillères à soupe de miel
    1 sachet de sucre vanillé
    1 cuillère à café d’anis vert
    1 cuillère à café de muscade râpée
    1 cuillère à café de cannelle en poudre
    1 cuillère à café de gingembre en poudre
    1 cuillère à café de quatre épices
    2 oeufs
    1/2 paquet de levure
    1 pincée de sel    


    Préparation :

    Mélanger la farine, le sucre, le sel, la cannelle, l'anis, la muscade, le gingembre, le quatre épices, les oeufs, le sucre vanillé,  dans un saladier.
    Ajouter la levure.
    Faire fondre le beurre et le miel dans une casserole à feu doux et ajouter les doucement dans le saladier.
    Ajouter le lait petit à petit.
    Mélanger avec une cuillère  en tournant toujours dans le même sens du milieu vers les bords jusqu'à ce que la pâte soit lisse.
    Verser la préparation dans un moule à gâteau beurré.
    Faire cuire à feu doux  185° pendant 45 minutes environ.
    Laisser refroidir un peu avant de démouler.

    Bon appétit










    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks








  • Les hommes visent la lune, les danseurs les étoiles.

    Elise Terras





    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks





  • En général, le pentacle est un sceau magique qui contient des symboles (figures géométriques, lettres hébraïques, mots latins, ...) qui ont le pouvoir d'évoquer des puissances invisibles.

    Le pentacle est souvent identifié au pentagramme quand celui ci est représenté sous forme d'étoile à cinq pointes, mais il peut aussi être tracé sous forme de pentagone.

    Le pentagrame est attesté pour le première fois en Mésopotamie en tant que symbole astronomique.

    Plus tard, on le retrouve chez les pythagoriciens, où il représentait la hygieia (santé en grec).
    Au sein de cette école philosophique, chaque pointe du pentagramme indiquait un des quatre éléments fondamentaux du monde (eau, terre, feu, air), plus un cinquième mystérieux et divin appelé idéa ou iéron.

    Dans le paganisme gréco-romain, le pentagramme était un symbole lié aux déesses Vénus et Koré.

    Dans le christianisme, le même symbole évoquait les cinq sens et la santé : les cinq extrémités pouvaient aussi signifier les cinq blessures reçues par le Christ sur la croix (mains, pieds et coté).

    Dans les romans de la Table ronde, le pentagramme était le symbole du chevalier Gauvain.

    Il est devenu ensuite un symbole de foi pour les néo-païens (spécialement la wicca, liée au culte des sorcières) :
    Ceux ci reprennent le signe pythagoricien en y ajoutant un cercle qui entoure l'étoile et qui est censé indiquer l'harmonie universelle qui lie ensemble tous les éléments.

    Dans la franc-maçonnerie, le pentagramme est devenu ce que l'on appelle l'étoile flamboyante.






    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks




  • Le scarabée est connu surtout comme un symbole égyptien.

    On le trouve souvent représenté avec un soleil entre ses pinces, car c'est, en effet, un symbole solaire.

    Cette association apparemment étrange vient du fait que le scarabée est censé renaître de sa propre décomposition, comme le soleil qui se lève des ténèbres où il s'est couché.

    D'ailleurs le scarabée correspond au dieu Khépri, celui qui vient à l'existence, seigneur du soleil et de la renaissance.






    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks




  • L'oeil est le symbole de la vue et de la connaissance, car voir c'est connaître.

    Dans le monarchisme chrétien des origines, ouvrir les yeux de l'esprit, c'est acquérir la connaissance des mystères célestes.

    En tant que symbole, l'oeil se réfère souvent à l'omniscience de la divinité, et donc à sa justice.

    L'oeil d'Horus, oudjat arraché par Seth lors d'un combat avec le dieu faucon et miraculeusement reconstitué par Thot, est un symbole éguptien de protection, de guérison et de vision de l'invisible, on le trouve sous forme d'amulette ou sur les sarcophages :

    - Peint sur les bateaux, il leur permettait de "voir", c'est à dire de tenir le cap.

    Dans la franc-maçonnerie ainsi que dans le christianisme, l'oeil (généralement inscrit dans un triangle comme sur le dollar américain) représente la connaissance divine et le saint esprit (oeil de la trinité).

    Dans la mythologie nordique, Odin donna un de ses yeux à la fontaine de Mimir en échange de la sagesse.

    Le troisième oeil du dieu indien Shiva (le feu alors que les deux autres sont le soleil et la lune) est toujours fermé car il représente la connaissance transcendante qui brûle tout ce qu'elle perçoit.

    Shiva est dailleurs le dieu qui est censé détruire pour renouveler, dieu de la création mais aussi de la destruction.






    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks





    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires