• La médiumité,

    comment cela se passe, qui vient, cela se situe comment ?

    chez les gens, ce ne sont pas toujours les mêmes personnes, dès fois ils viennent seul, des fois à deux, voir plus....
    la voyante doit t'aiguiller pour te démontrer la personne qui vient, soit par une description, soit par des phrases.
    pour ma dernière voyance, il s'agissait d'une femme ayant perdu sa mère.
    moi je suis plutôt clair voyante, et très peu clair audiente.
    il se trouve que sa maman est venue en premier.
    je l'ai vu physiquement, très grande, les bras le long du corps, et habillée d'une jupe et d'un corsage.
    ma cliente ne voyant pas, je demande à l'esprit alors de m'envoyer d'autres choses....
    elle m'envoya une pile de médicaments qu'elle balayai d'un geste de la main ne voulant plus les prendre, une longue table et un faitout blanc tout en longueur, ainsi qu'elle même qui se tenait à un certain endroit de cette table...
    qui plus est, une phrase qui me disait, que ma cliente poursuive son chemin, car elle était sur le bon chemin.
    ce que j'expliquais à cette personne, en lui démontrant ce que j'avais vu.
    la table était la sienne quand elle était petite, le faitout, oui, il était bien en aluminium et tout en longueur, quand au médicaments, de guerre lasse sa maman balaya la pile d'un seul geste...
    la phrase, quand à elle, elle l'avait entendue en visualisant sa maman, 3 soirs auparavant.
    à la fin de ma prestation, un homme vint rejoindre sa maman.
    il était vêtu d'un costume noir, chemise blanche, et d'un chapeau de paille, appelé aux antilles, un bakoua, je précise que "s" est antillaise.
    ce monsieur était très grand.
    il l'a regardait avec bienveillance.
    et là les yeux de "s" s'illuminèrent, car cet homme ainsi décrit était son parrain, et, il avait été enterré avec son bakoua.
    ce qui me rassure tout au long de cette voyance, c'est que "s" très triste, est repartie avec un sourire apaisé, et c'est là le but de ce genre de voyance....
    sinon, à quoi on sert ???
    il y a aussi autre chose, la maman de "s" me dit:
    -dis lui que je suis à sa gauche...
    à ce moment là "s" senti des chatouillis dans son bras gauche, dans le haut du bras....
    nous ne dépendons de personne, les gens qui nous aiment, nous aiment toujours après leur mort.
    nous ne les voyons pas physiquement, mais ils sont là.
    et donc plusieurs personnes peuvent venir nous voir.
    voili.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks





    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires